samedi 15 juin 2013

Centre de l'Australie - Alice Springs et ses alentours

Du 27 mai au 3 juin, on s'est retrouvé dans le centre de l'Australie (Northern Territory) et plus précisément à Alice Springs. Notre séjour d'une semaine (pas le choix on doit attendre le prochain train) éloigné d'un peu toute civilisation (a part les touristes), nous emmène autour d'Uluru. Cet endroit est surement le plus connu de l'Australie.




Alice Springs - une ville pas si perdue

Depuis le début, les retours sur la ville d'Alice Springs ne sont pas très bons. La cause première est les Aborigènes. Une bonne partie des 20 000 habitants de la ville sont des Aborigènes. Comme précédemment à Port Augusta, les Aborigènes trainent dans les rues a moiti bourre (voir étaler sur le sol) à la recherche d'alcool et de cigarettes. Il est donc déconseille de dormir dans les parcs.
À notre arrivée, on trouve la ville et les alentours plutôt verts et pas si pire que ça. Deux rivières traversent la ville mais elles sont asséchées.



Notre stop à Alice Springs n'est pas vraiment pour la ville. En effet à 460 km de là se trouve Uluru ou Ayer's Rock. Ce gros rocher rouge qu'on voit partout dès qu'on parle de l'Australie. Le meilleur moyen de le découvrir est de réserver un tour. On a choisi la compagnie "Ému Run" qui propose un séjour camping de 3 jours autour d'Uluru, Kata Tjuta et King's Canyon.



Premier jour - Uluru



Des 6 heures du matin on est sur la route. Notre guide s'appelle Ben et on est que 5 dans le bus pour ces 3 jours (Mini bus 21 places): 3 anglais, Tim et moi. On passe notre matinee à conduire pour atteindre directement Uluru (460 km). En chemin on s'arrête au Mt Connor qui ressemble à Uluru mais en beaucoup plus grand. La vue est vraiment impressionnante.


Vers midi on aperçoit enfin Uluru. Comme imagine, la masse rocheuse est imposante. Après un tour dans le centre culturel qui nous en apprend un peu plus sur Uluru et le lien qu'entretiennent les Aborigènes, on a le choix entre escalader ou marcher autour d'Uluru. Pour les Aborigènes il est sacre de ne pas l'escalader. On decide tous de faire la marche autour d'Uluru. Il s'agit d'une randonnée d'une 10e ne de kilomètres.


Le soir on se rend au camping pour préparer le dîner et allumer un feu. Même si les journées sont chaudes, les nuits sont très fraiches (environ 5 degrés). Après notre dîner on se rend avec nos swaps (sac de couchage insère dans un autre sac) sur la colline pour dormir à la belle étoile. Dans la nuit on entendra les premiers dingos qui hurlent comme des loups.



Deuxieme jour - Kata Tjuta



On se lève tot pour aller observer le lever du soleil sur Kata Tjuta. Situées à 40 km d'Uluru ces vieilles formations rocheuses signifient "plusieurs tetes". Kata Tjuta se compose de 36 dômes au total. Pour profiter de la beauté du paysage, on entreprend une marche de 6 km au milieu des dômes. Arrive en haut, on a vraiment une magnifique vus sur le reste des dômes et la plaine. Comme on dit perdue au milieu de nulle part.

Pour le repas du midi on revient au camping pour se faire des wraps. On remonte ensuite dans le bus pour se rendre au king's Canyon. En route on s'arrêtera pour ramasser du bois. Les garçons ont trouvé un morceau plus gros qu'eux qui les intéressent fortement!



À la fin de l'après-midi on arrive au campement pour se préparer un dîner au feu de bois. Pain, patate, bière, BBQ, bière... et des chamallows pour le dessert. On finira la soirée autour du feu avant de s'endormir dans nos swaps à la belle étoile.


Tim s'est amusé à faire un time laps du couche du soleil et des étoiles.



Jour 3 - King's Canyon



Étant un petit groupe, on se permet des petits extras. On se lève à 4h30 du matin pour être en haut du canyon pour le lever du soleil. Pour y arriver, il faut grimper 400 marches naturelles et marcher 2 km. Les nuages sont un peu trop épais pour un joli lever du soleil mais pas si pires. On est ensuite reparti pour finir la randonnée de 7 km au total (plus que 5). Ben, notre guide, nous en apprend un peu plus sur la culture aborigène, la nourriture qu'on trouve dans les arbres et sur le sol.


Il est maintenant de revenir à Alice Springs... mais pas sans un bon repas! Ben nous cuisine des steaks de Camel! Pour le coup et l'aspect ça se rapproche du boeuf.
Avant de se quitter, pour se retrouver un peu plus tard pour le dîner, on s'arrête pour une photo souvenir devant "Alice Springs".




Il nous reste 3 jours à passer à Alice Springs avant que le train n'arrive. Ne voulant pas payer pour dormir (ou très peu), on appelle des campings et essaye de marchander avec l'hébergement où on était (compris avec le tour). Rien ne nous satisfait et tout paraît bien chez... (entre 90 et 120 pour les 3 nuits). On finit par ce decider et on se rend à une 20ene de km dans les montagnes: McDonnell Ranges.



McDonnells Ranges



Pour s'y rendre... pas beaucoup de choix. On est obligé de prendre un taxi mais toujours moins cher que l'hébergement (50 Dollars Australiens). On s'arrête au Simpson's Gap où des BBQ, toilette et camping sont à disposition.


On apprend qu'autrefois ces montagnes étaient aussi élevées que l'Himalaya... vous imaginez 7000 m... maintenant elles n'atteignent pas plus de 1500 m. Pour revenir à Alice Springs, il nous faudra parcourir au total 30 km. On les fera en deux jours.
Notre choix de venir là plutôt que de payer pour dormir a été bénéfique. Même si on est fatigue arrive à la gare, on a eu de jolis points de vue sur ce "Larapinta Trail".





Plus de photos