mercredi 2 mai 2018

Le parc national de Tongario et ses randonnées

Pour poursuivre cette incroyable aventure, nous descendons vers le Lac Taupo. Ce lac a été crée au fils des années à la suite d'un processus géologique appelé caldeira où la cheminée du volcan s'effondre. Ce lac est le plus grand de Nouvelle-Zélande en terme de superficie avec 616 km2.

Les chutes de Huka

Avant de nous rendre au parc national de Tongario, on s'arrête pour voir les Huka Falls. Ces cascades sont impressionnantes de par le débit plutôt que de ses hauteurs.

Le débit est tellement puissant que sur une dizaine de mètres on peut voir l'air qui a été incorporé dans l'eau. Pour vous rendre compte, regardez la vidéo qui suit.


L'autre particularité vient de la couleur bleu turquoise.


On longe ensuite le lac Taupo avant d'arriver au parc national de Tongario.

On longe le lac Taupo

Le parc national de Tongario

Si vous avez déjà vu passer des publicités pour le tourisme en Nouvelle-Zélande vous êtes peut-être tombé sur une des photos les plus connues qui se situe le long de la randonnée Tongario Alpine Crossing
Crédit: DOC.govt.nz
C'est une des randonnées la plus empruntée en Nouvelle-Zélande, avec tout de même 19km. Cependant, à la suite de rencontres avec des locaux, on décide de laisser de côté cette randonnée et aller vers le centre du parc.

Les lacs Tamas se trouvent au Sud du parc
Nous voilà donc à 9 heures du matin à l'office de tourisme pour examiner nos options. On décide d'emprunter la route qui mène jusqu'aux lacs Tama en passant par la cascade de Taranaki.  En tout la randonnée dure 5 heures pour réaliser 19 kilomètres.

Au milieu des buissons
La température est encore fraîche, mais il y a des éclaircies. La première heure se fait au milieu des buissons et le long d'une rivière jusqu'à la cascade de Taranaki.

Cascade de Taranaki
Puis on continu notre chemin, avec une vue sur le volcan Ruapehu qui culmine à 2797 m.


Après 2h de marche, on arrive enfin au premier lac de Tama. On fait 30 minutes de plus, qui sont assez rudes, pour arriver entre le lac Tama du haut et du bas. La vue vaut le détour.


Pour plus de photos, c'est par ici. 





lundi 23 avril 2018

Rotorua: tyroliennes et source d'eau chaude

Pour boucler notre première semaine de voyage en Nouvelle-Zélande, on se dirige vers Rotorua dans la région de Bay of Plenty.


La ville de Rotorua est connue pour ses lacs mais également pour ses activités géothermiques. Le lac principal repose dans un ancien cratère de volcan et n'a qu'une profondeur moyenne de 10 mètres! 

Sources d'eau chaude

Dés notre arrivée dans la ville, on peut voir s'élever des nuages provoqués par les piscines d'eau chaude. Niveau odeur, on peut sentir le souffre qui se compare à des oeufs pourris. Cette odeur nous rappelle les sources d'eau chaude de Beitou à Taipei, Taiwan. 


Pour profiter des sources et formations géologiques on visite Orakei Korako à la suite d'une discussion le jour précédent, avec un local d'environ 80 ans qui part en vacances encore avec son bus / campervan. Il se souvient de cet endroit comme magique avec les différentes couleurs crées par les minéraux qui ressortent de la terre. Du coup nous voilà en chemin et sur le bateau qui nous mène de l'autre côté de la rive. 


Avec un parcours d'une heure, on découvre les couleurs cuivrées, dorées et verdâtres des lieux. de nombreuses piscines d'eau chaude bouillonnantes sont à portées, mais mieux vaut rester à l'écart. 


Le parc contient aussi deux geysers. On reste devant pendant 10 minutes, cependant rien ne se passe. En étant un peu plus loin, je vois derrière les arbres, un nuage d'eau. Il est en activité! Tim se met à courir mais à notre arrivée il est déjà trop tard... Cependant, voici la photo qu'on a réussi à capturer. 

    

La forêt The Redwoods

Afin d'avoir une vue d'ensemble de la ville et de la région, on va dans le parc The Redwoods - Whakarewarewa forest. De là, on se lance pour une randonnée de 7 kilomètres au milieu des arbres Sequoia. 


Après une bonne heure de marche, on arrive au point de vue sur la ville et le lac Rotorua. 

Le tour en tyroliennes

Pour la suite de notre programme, on tente l'expérience des tyroliennes. Ce tour proposé par Canopy tree, dure environ deux heures. Le parcours est un mélange de tyroliennes et de marche. Pour nous deux, c'est la deuxième fois que l'on fait des tyroliennes, après une première expérience d'accrobranche dans le Jura. Cette première fois avait été un peu flippante car on devait se sécuriser tout seul. Ici c'est différent. Nous avons deux guides qui s'occupent de nous et nous n'avons aucun besoin de toucher aux mousquetons. Elles savent nous mettre en confiance et on est prêt pour notre parcours avec un maximum de 20 mètres au dessus du sol et une tyrolienne qui fait 220 mètres de long! 


On commence par une tyrolienne de 70 mètres. 


Puis celle de 220 mètres de long arrive. Pour profiter d'une meilleure vue, on se lance de dos! 


On profite également de la vue lors de nos arrêts sur les plateformes ainsi que des oiseaux. Cette forêt est classée dans la catégorie des forêts tropicales. 


Ils nous mettent tellement en confiance, qu'on fini par lâcher prise et je me jete dans le vide!


Bref, une expérience à ne pas manquer,  même si vous avez peur du vide. 

Photo de groupe

mercredi 18 avril 2018

Hobbiton: Voyager dans un monde fantaisie

Cet article va faire plaisir aux fans du Seigneur des anneaux ou encore de Bilbo le Hobbit écrit par J.R.R. Tolkien. Pour ce qui ne connaissent pas, ces livres, ensuite adaptés au cinéma, sont des chefs d'oeuvres de la littérature fantaisie. J.R.R. Tolkien a crée un monde exceptionnel et Peter Jackson, le réalisateur des films, a su trouver en Nouvelle-Zélande les paysages pour l'illustrer. Durant notre séjour, nous visitons plusieurs endroits qui ont été utilisés pour les films. Hobbiton est notre premier lieu et sans doute le plus spécial de tous. La première raison est que Tim est un fan et ça a toujours été un rêve de visiter Hobbiton. La deuxième raison est qu'Hobbiton a été conservé pour s'impreigner de ce monde imaginaire et créer une expérience hors du commun.

Visite de Hobbiton

On a nos tickets pour Hobbiton! 

Notre rendez-vous avec Hobbiton: The movie set, est planifié pour le 26 février matin. De là un bus nous emmène dans le village du Hobbit où un guide nous fait une visite guidée.

Le bus pour nous emmener au village des hobbits

Dés notre montée dans le bus, l'emotion est palpable. Sur un fond sonore de la bande originale du film des Seigneurs des anneaux, on sillonne les collines arrondies vertes avant d'arriver au village.

Collines vertes et moutons

Ce village a été construit une première fois en 1999 pour filmer la trilogie du Seigneur des Anneaux, puis démonté. En 2009, pour filmer la trilogie du Hobbit, il a été décidé de construire le village en matériaux durables pour ensuite l'ouvrir au public - et ce pour le bonheur des plus grands fans (ou pas, car ~30% des visiteurs n'ont jamais vu les films ou lu les livres). 

Dans le village des hobbits - paysage iréel
Pour les réalisateurs du film, il a souvent été difficiles de trouver l'endroit parfait. Pour Hobbiton, trois critères été recherchés:

  • Un paysage vallonné avec des collines vertes
  • Un lac 
  • Un grand arbre près du lac
Ils ont trouvé ce paradis sur les terres d'un agriculteur Alexander Farm.

Les conditions sont réunies: collines vertes, lac et grand arbre

Très vite, le guide nous coupe le mythe pour les maisons de hobbits. En fait, derrière les portes, il n'y a pas de maison. Les scènes d'intérieur sont filmées à part. Derrière chaque porte,  un mètre de profondeur a été creusé pour pouvoir ajouter le décor qui se trouve derrière les fenêtres. En face de chaque maison, des objets sont déposés pour deviner le métier de chaque hobbit. 

Ce hobbit est un gourmand... Boulanger / Patissier
Pour les portes des maisons il y a différentes tailles. Quand la porte est petite cela permet aux humains de paraître grand. Il faut savoir qu'un hobbit à la taille d'un enfant de 10 ans. A l'inverse, quand la porte est grande, cela permet aux hobbits de paraître de taille normale pour leur maison, et petit comparé aux humains. 

Grande porte - la maison d'un artiste peintre
Petite porte - Tim a des airs de Gandalf :D 
Avant de finir notre visite, on nous emmène dans la taverne pour boire un coup. 

La taverne

Te Waihou Walkway

Une fois notre visite terminée on conduit une vingtaine de kilomètres pour marcher le long du Te Waihou Walkway pour nous mener au Blue Spring

Sur le chemin de Te Waihou Walkway

L'eau y est incroyablement claire et pure qui reflète une couleur bleu turquoise / vert. Sur une bonne partie de la rivière, de la végétation, comme des cheveux d'anges se dandinent dans l'eau. 


lundi 16 avril 2018

Visite de la Péninsule de Coromandel

Située à une centaine de kilomètres d'Auckland, la péninsule de Coromandel fait environ 250 kilomètres de long en suivant la route principale. Cette route suit en majorité la côte et donne du challenge à conduire. En effet, rarement on a pu aller au delà des 50 km/h! Et ce, à cause des nombreux virages.


Ames sensibles s'abstenir! On a réalisé un timelapse lors de notre conduite. En cliquant sur la photo ci-dessous, vous pourrez voir l'état de la route et les nombreux virages. Heureusement, Tim a le coeur bien attaché et pour moi, Adeline, le fait de conduire m'aide a ne "pas trop" me sentir malade.


La péninsule de Coromandel est également très appréciée par les locaux comme destination de vacances. Sur la route, on rencontre de nombreux locaux avec leur bateau attaché à une remorque.

On s'arrête a plusieurs endroits pour prendre des photos du paysage et profiter de ces collines vertes, et de cette eau bleue.


On visite Cathedral Cove qui demande une bonne heure de marche pour y accéder (ou de prendre un bateau). On arrive sur du sable blanc et découvre la formation rocheuse qui lui donne son nom.

Cathedral Cove

En fin de journée on profite de la Hot Water Beach (Plage d'eau chaude). Armés d'une pelle, on creuse pour trouver de l'eau chaude, mais on finit dans un bain déjà existant. De source géothermique, l'eau peut atteindre 64°C.

Le lendemain, on continu notre route pour visiter le Shakespeare Lookout.

View from Shakespeare Lookout
 Pour plus de photos c'est par ici!





mardi 10 avril 2018

Le road-trip commence avec le parc régional de Waitakere Ranges

La voiture en main, il nous est plus facile de se déplacer librement au fin fond de la Nouvelle-Zélande. Le réseau ferroviaire n'est que très peu développé et les bus ne desservent que les endroits très touristiques.

Pour nos premiers kilomètres, on se dirigent vers le supermarché pour faire le plein de nourriture. Et oui, c'est que pendant ces 45 jours, nous allons principalement nous préparer à manger, ce qui est plus économique. Conserves de toutes sorte ainsi que des légumes, du pain et de quoi prendre nos petits déjeuner. On stocke tout ça dans une boite en carton dans le coffre de la voiture. La mini n'est pas bien grande, mais avec un peu d'organisation, tout passe.

Le parc régional de Waitakere Ranges

Sur notre programme, notre premier stop est le parc national de Waitakere Ranges. Cependant, suite à notre visite à l'office de tourisme, on nous a déconseillé d'aller dans ce parc national à cause d'une maladie qui menace et tue les arbres Kauris - Kauri dieback.  Très bientôt, le gouvernement veut fermer le parc national pour limiter sa propagation . Le Kauri, est l'arbre emblématique de la Nouvelle-Zélande réputé pour sa solidité, régularité et esthétisme. Suite à son exploitation humaine pour l'export et faire des meubles, maisons, il ne reste que très peu d'arbres - 4% - principalement situés dans la partie Nord de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande.
Un jeune arbre Kauri

Du coup, on conduit jusqu'à la plage Piha, située sur la côte ouest. Même si ce n'est qu'à 40km d'Auckland, il nous faut une bonne heure pour s'y rendre. On a de suite une bonne idée des routes de Nouvelle-Zélande; sinueuse mais en bon état.
On arrive à la plage de Piha

La plage de Piha est réputée pour ses vagues et c'est un spot à ne pas manquer pour les amateurs de surf. D'ailleurs, en parlant de surfeurs, pas mal de backpackers doivent se faire des road trips pour faire le tour des plages, car on peut les voir avec les planches sur leur camper van.
La plage de Piha et la roche Lion

La plage est découpée en deux par la roche Lion. Cette formation est le reste d'une cheminée volcanique qui s'est solidifiée à la fin de l'éruption il y a près de 16 millions d'années. Pour autre signe d'ancienne activité volcanique, le sable est de couleur noire crée par le fer.
La roche Lion

Ensuite on se rend à deux kilomètres de là, pour faire une randonnée jusqu'à la cascade de Kitekite. Après une heure de marche dans la forêt native, on arrive au bas des cascades qui fait 40 mètres de haut. Certains courageux fond un plouf dans l'eau glacée. On se contente de l'admirer avant de faire le chemin du retour.
La cascade de Kitekite - 40 mètres de descente

Pour plus de photos, c'est par ici.